Accueil

Embuscade de Lubey: 19° edition, dimanche 6 décembre 2015


500 coureurs déferlent vers Lubey

L'Embuscade de Lubey cultive sa légende et chasse les records. Près de 500 coureurs ont rallié dimanche matin le petit village pour se dégourdir les jambes dans des bois gras à souhait.
lire la suite...


résultats de la 19° edition:
Résultats course des As: 2015: Course des As



------------------------------------------------------------------------------------------


Embuscade de Lubey: 18° edition, dimanche 7 décembre 2014


Lubey : un podium en or

Depuis près de vingt ans, l'Embuscade de Lubey atteint un double
objectif. Offrir une course pédestre populaire ouverte à tous,
couronnée d'un superbe plateau pour briguer le podium. Au fil du
palmarès…

Dimanche 14 décembre 1997, par une journée froide et pluvieuse, 176 participants découvrent le parcours de ce qui deviendra "Le Paris-Roubaix de la course à pied". Jean-Jacques Dardar, une des plus belles pointures de l'athlétisme lorrain, franchit l'arrivée en pole position. Le Mosellan devance Khalil Zahnoune, Christian Frank, Michel Torloting. Chez les féminines, victoire de Marie-Jeanne Boime, dont la réputation n'est plus à faire. Passer au crible le palmarès jusqu'en 2014 montre que ce rendez-vous hivernal n'a cessé de prendre du galon.


19 éditions, 11 vainqueurs dont la marque de fabrique est d'avoir imposé le respect dans les pelotons. Ils confèrent ses lettres de noblesse à l'Embuscade.


Des rois…
Omar Errachidi, quintuple vainqueur à Lubey, en a fait un de ses (nombreux) jardins. Lauréat en 2004 et 2005, 2007 et 2008, année où son chrono record (41'51" sur les 13 km) tient toujours, puis 2013, Omar Errachidi s'est aussi classé 3e en 2011, 2e en 2012. Il aurait pu ajouter une ou deux couronnes sans une longue coupure consécutive à de lourdes opérations. Benjamin Choquert, actuel champion de France élite de cross court et champion de France du 5 000 m sur piste, était
encore junior lors de sa première participation en 2004, le Nancéien étant devancé par Errachidi. Fidèle à l'épreuve du bassin de Briey, les 8 participations de Choquert s'agrémentent d'autant de podiums. Soit 2 succès (2012 et 2014), 4 secondes places (2004-2007-2009-2011), et 2 troisièmes places (2006-2010). Sociétaire du CA Montreuil, member de l'équipe de France de cross-country, Abderazak Zbairi fit un passage éclair à Lubey en 2011 pour monter sur la plus haute marche d'un podium royal, accompagné de Choquert et d'Errachidi. Frédéric Remiatte (2002-2003) et Bouchaïb Larhalmi (2009-2010) y sont allés d'un beau doublé consécutif. Abdel Tayss vint se remettre à l'ouvrage (2006), effaçant le souvenir d'une expérience antérieure malheureuse. Ayant difficilement trouvé le petit village et arrivé tardivement, on n'utilisait pas encore le GPS, Tayss avait vu une blessure musculaire à la cuisse le stopper net dans Anoux pour laisser filer Remiatte.
Successeur au palmarès de Jacques Poncelet (1998) et David Maurice (1999), Jean-Yves Bailly a connu son heure de gloire dans la commune où il fit ses premières armes d'enseignant. En 2000, Bailly s'imposait devant le bâtiment mairie-école qui l'avait vu débuter comme "instit" et y occuper un logement de fonction. Il était venu crucifier dans les deux dernières bornes Frédéric Mathieu, tétanisé par le froid. Au fil de ces lignes en or, on n'oubliera pas la domination d'un grand monsieur en 2001 : Hamid Meziani.


… et des reines
Lubey a aussi vu défiler des reines! Brigitte Brèche (2013) et Nathalie Da Ponte (2014) sont les deux plus récentes. Les Longoviciennes du PHAR, Louiza Belhadad (2006-2007-2008) et Daisy
Colibry (2010-2011-2012) laissent la trace d'un triplé. Céline Grimler y alla de son doublé (1999-2001), comme Martine Liénard (2000-2002). Le record demeure l'apanage de Svetlana Pretot, 46'35" en 2009. L'Irlandaise Kate Mc Gibbon est aussi passée par Lubey (2004), comme Deborah Geimer, Véronique Genot ou Sylvie Dethorey.











Résultats 2014: 2014: 18° Edition












Parés pour l'Embuscade



L'association organisatrice de l'Embuscade de Lubey a tenu son assemblée générale. Les feux sont au vert pour Louis Landru et son groupe de bénévoles.
 
A deux semaines de la 18e édition de sa course pédestre hors stade, l'association l'Embuscade
de Lubey a tenu son assemblée statutaire annuelle, salle polyvalente Saint-Etienne. Une opportunité de renforcer les liens et d'aborder dans les meilleures conditions la phase finale de préparation de l'épreuve, appelée à se dérouler le dimanche 7 décembre. lire la suite


UN BEST OF POUR L'APPETIT

L'Embuscade de Lubey tend ses rêts pour le dimanche 7 décembre et sa
18e édition. Séquence rétro dans les foulées du "Paris-Roubaix de la
course à pied".

LES DATES CLEFS

1997. A Lubey, le parcours de la Jinguette, marche populaire du printemps,
devient celui d'une course pédestre, en décembre, sous l'égide de Briey-Marathon.
1999. Création en janvier d'une association autonome, l'Embuscade de
Lubey, pour gérer l'épreuve.
2014. L'Embuscade a fait son chemin et conquis les cœurs. Le village
sera envahi par les fans de courses nature le dimanche 7 décembre.
 Lire la suite....

18e Embuscade : la continuité

Les membres de l'association l'Embuscade de Lubey ont fait le point sur les grandes lignes de leur rendez-vous pédestre annuel, fixé, comme chaque année, le premier dimanche de décembre. Un trait domine : la continuité, tant dans le domaine de l'encadrement que du contenu. Trois courses sont prévues, avec les trophées MTP-Relec Mancieulles et Sport 2000. Les deux premières, destinées aux jeunes, avaient réuni 57 enfants l'an passé. 337 concurrents étaient classés dans la 17e édition de la course des As dont l'origine remonte à 1997 avec la victoire de Jean-Jacques Dardar devant Khalil Zahnoune et Christian Franck. Il est encore bien tôt pour songer à la succession d'Omar Errachidi (Phar Longwy), quintuple vainqueur, et de la Messine Brigitte Brèche (A2M), couronnés l'an passé. Les candidats au podium le dimanche 7 décembre 2014 devront composer avec les embûches d'un parcours identique, qualifié de "Paris-Roubaix de la course à pied", entre Lubey, Immonville, Anoux, puis empruntant tout un secteur forestier redouté. Sur le terrain, Christian Druaux est le responsable du balisage avec Serge Munier, Philippe Meyer et Didier Gervaise de la sécurité, Sylvie et Jean-Philippe Entemeyer de l'organisation du ravitaillement, Jean-Luc Stehlin du chronométrage. Après le dossier administratif, le comité s'apprête à entamer la préparation de sa plaquette réunissant un maximum d'informations et les parrainages des sponsors. Paul Jodel, Didier Jacob, et la municipalité apporteront leur concours au niveau des structures d'accueil : salle et chapiteau du comité des fêtes.
Le comité d'organisation 2014. Louis Landru (président), Didier Gervaise (vice-président), Didier Weisse (secrétaire), Sylvie Entemeyer (secrétaire-adjointe), Christian Druaux (trésorier). Membres : Danielle Bertin, Brigitte Melai, Fabien Jaman, Philippe Meyer, Robert Deparis, Marie-Odile Landru, Sabine Marin, Célina Landru, Jérémy Zimmermann, Marie Bon.




Embuscade de Lubey 2013: des dames au top

Les féminines n'avaient jamais été aussi nombreuses au départ de l'Embuscade de Lubey, exactement 40 ont franchi l'arrivée de la 17e édition. De la Messine Brigitte Brèche, première dame, en 53'23", à Christine Madert, classée 337e en 1h39'43". Confidences glanées au fil des dossards au terme du "Paris-Roubaix de la course à pied" et de ses 12km800. Delphine Jankowski (Courir à Courcelles) : "Mon image : c'est la boue. Je n'étais pas habituée, mais je ne suis pas tombée. Avec Myriam, de mon club, nous sommes restées ensemble. L'essentiel était de se faire plaisir, pas de viser un chrono". Myriam Hoenn, justement, de Helstroff, découvrait Lubey. "Je pratique aussi le VTT, alors j'aime vraiment ce type de parcours nature, dans les sous-bois et les lisières des champs. C'est sûr, je reviendrai courir l'Embuscade ". En habituée, Pascale Casoni, est venue de Villerupt, avec son compagnon, Pierre Mingarelli : "Je viens de disputer le marathon de Florence. Aujourd'hui, je n'avais pas les jambes, alors je suis allée à mon rythme, l'essentiel était d'être là et de finir". Après l'effort, le réconfort, boules au chocolat praliné ou stollen, de Patricia à Carine, en passant par Julie, Christelle, ou Virginie, les concurrentes ont apprécié la convivialité du ravitaillement d'arrivée, sous le chapiteau. Le speaker Robert Deparis n'a pas manqué de mettre en exergue la présence exotique et la performance de Maria-Angeles Celaya, une Argentine, actuellement licenciée à Athlétisme Metz Métropole. 2e derrière Brigitte Brèche, la jeune femme, surnommée Angie, a apprécié "l'existence à Lubey d'un classement scratch particulier pour les féminines, récompensant les dix premières, ce qui est exceptionnel dans les courses".







17e édition à Lubey
Omar Errachidi : la passe de cinq
dans l'Embuscade

résultats:2013: 17e édition

Disputée par un temps agréablement ensoleillé, la 17e édition de l'Embuscade de Lubey a pulvérisé son record de participation avec 344 concurrents dans la course des As, et 57 dans les deux épreuves de jeunes.

Un ciel d'azur donc, mais un parcours digne de sa réputation de "Paris-Roubaix de la course à pied", dont la mythique traversée de la tranchée d'Arenberg, le plus souvent office de juge de paix. Guillaume Arnould et Laurent Lenclud (PHAR Longwy) lancent l'Embuscade sur des bases très élevées, étirant le peloton dès la descente de la rue des Fleurs. La portion en macadam conduisant à Immonville, puis Anoux, débouche sur un groupe de tête constitué par Arnould, ses partenaires longoviciens Omar Errachidi, Eric Capelli et Laurent Lenclud; deux sociétaires de Athlétisme Metz Métropole, Guillaume Plas et Hamed Benaouda (3e l'an passé); Nicolas Bontemps de My Sport, et Anthony Parrico; ainsi que Djeloul Kerraoui.

 Après la traversée d'Anoux et le Haut des Vignes, Omar Errachidi place une accélération décisive. L'ex-champion de Lorraine de cross exploite au maximum un terrain qu'il connaît bien, malgré la résistance de Guillaume Arnould et de Guillaume Plas. La boue des lisières forestières, les sous-bois, lui permet de creuser l'écart pour aller signer à Lubey, en 42'46", une 5e victoire, après ses doublés de 2004 et 2005, puis 2007 et 2008.

 Avec ses podiums de 2011 (3e) et 2012 (2e), Errachidi a fait de l'Embuscade un de ses jardins! Chez les dames, Brigitte Brèche (A2M), 54e en 53'23", précède l'Argentine Maria-Angeles Celaya, 57'07" et Karin Muller (Athlé 55), 58'10". A relever les succès de Richard Kurek (V2H), Wilfried Loose et Nicole Boulard (V3) , Yvon Haag (V4), Dario Bordon (espoir), Thomas Schaaf et Valentine Sanches (junior), Yann Entemeyer (cadet).

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
17e Embuscade de Lubey :  Dimanche 1 Décembre 2013
 

Le mot du président

Dimanche matin 1er décembre 2013, l'EMBUSCADE DE LUBEY vous attend pour partager sa 17e édition, espérant vous offrir des moments de bonheur.
 
L'an passé, près de 300 concurrents s'étaient inscrits pour disputer le "Paris-Roubaix de la course à pied", dans des paysages enneigés. 13 km de petites routes sinueuses, de chemins de champs et de sous-bois.
Chacun a pu apprécier la convivialité déployée par les bénévoles d'un petit village du Pays-Haut dont la notoriété a justement grandi grâce à l'existence de sa course du courage.
Un an après le succès de Benjamin Choquert, devant le quadruple vainqueur Omar Errachidi, et celui de Daisy Colibry chez les féminines, c'est avec un grand plaisir que Lubey vous accueillera.
 
Louis Landru
 
 
 
 
 
 
 
 
16e Embuscade de Lubey :  Dimanche 2 Décembre 2012

La neige pour corser le spectacle

 

300 coureurs ont relevé le défi de l'Embuscade de Lubey. Sur un parcours enneigé, la 16e édition couronne Benjamin Choquert, qui devance d'un souffle Omar Errachidi, et Daisy Colibry.

 

Les organisateurs pouvaient tout craindre de la chute de neige survenue au cœur de la nuit, venant recouvrir le tracé de l'Embuscade de Lubey. Mais le "Paris-Roubaix de la course à pied" se nourrit justement de sa légende. Malgré le froid et les perspectives d'un parcours glissant, les inscriptions ont afflué salle polyvalente Saint-Etienne, en début de matinée, tandis que se terminait la mise en place de la logistique allant du ravitaillement, incontournable dans la grange d'un riverain, à la sonorisation et au chronométrage.

 En moins de deux heures, le petit village de Lubey, deux cent âmes, était submergé de visiteurs, improvisant pour trouver des places de stationnement. Le speaker, Robert Deparis, donnait déjà le ton, rappelant le palmarès, le rôle des parraineurs, et en évoquant les futurs départs de trois épreuves. Deux étaient destinées aux enfants, avant l'envol de "la course du courage", traditionnellement donné par le maire, Paul Jodel. 63 enfants, 300 adultes, la distribution des dossards faisait bonne mesure. En y ajoutant l'encadrement de la manifestation, la commune triplait sa population le temps de prétendre à ces lauriers pédestres.

 Avec quelques semaines d'avance, le Père Noël, lui-même, se frayait un chemin dans la cohue, puis venait tenir la place qui lui revenait au moment de distribuer une kyrielle de lots. Un protocole généreusement doté, en présence du conseiller général, André Corzani. Alors que l'imposant peloton s'agglutinait aux ordres du starter, rue de Verdun, on avait vu un fan ingénieux sortir des pancartes à la gloire de ses préférés figurant dans la liste retenue par notre journal pour les Lauriers du sport 2001. On avait là, en effet, à Lubey, le speaker Robert Deparis, mais aussi le Jarnysien Thibault Hypolite, parmi toute une escouade de jeunes coureurs jarnysiens, et, parmi les ténors, Christian Santerre, le spécialiste de l'ultra-running. 300 paires de baskets donc, dans la course des As, avec des objectifs très différents. Pour la plupart des utilisateurs de "trail" ou "running", surmonter les difficultés du jour. Et, dans un autre registre, les (très) grosses pointures, capables de courir entre 18 et 20 km/h.

Autant dire que le vététiste chevauchant en ouverture, Damien Montinet, ne pouvait se permettre d'admirer le paysage, à l'inverse de Didier Jacob, préposé à la fermeture de la course. Dans la froidure, ce superbe plateau a donc fait le "show". Avec vingt athlètes sous les 51 minutes pour 13 km, juste devant Daisy Colibry, 21e, survolant pour la troisième fois consécutive le palmarès féminin. Tout en haut de la hiérarchie, une lutte intense, acharnée, passionnante entre Benjamin Choquert et Omar Errachidi. La neige, la boue, les montées, les descentes… Rien n'y fit! Il fallut attendre les dix derniers mètres pour voir le Nancéien Choquert enfin sacré à Lubey, en remontant Errachidi, l'athlète aux quatre couronnes (record) dans l'Embuscade. Mais dans ces conditions, le vainqueur, 42'43", ne pouvait effacer le chrono de référence, 41'51", propriété… d'Errachidi!

 

les résultats sont disponibles:

Course des as: 2012: Course des As

2400 m: 2012: Benjamins Minimes

800m: 2012: EA Poussins: Classement